Evaluatie resultaten Tsjechisch voorzitterschap (fr) - Parlementaire monitor

Parlementaire monitor
Woensdag 23 september 2020
kalender

Evaluatie resultaten Tsjechisch voorzitterschap (fr)

Met dank overgenomen van Tsjechisch voorzitterschap Europese Unie 1e helft 2009 i, gepubliceerd op maandag 29 juni 2009.

THE ARTICLE IS BEING TRANSLATED. Le comité Affaires européennes du Gouvernement a aujourd’hui approuvé le document récapitulatif « Bilan de la présidence tchèque du Conseil de l’UE » qui fait un état des résultats obtenus par la présidence tchèque.

Avec la crise économique, la situation internationale agitée et l’arrivée à terme du mandat du Parlement européen et de la Commission européenne, la présidence tchèque de l’UE s’est déroulée dans des conditions difficiles. La République tchèque a pourtant obtenu, pendant les six mois de sa présidence, toute une série de résultats tangibles et de succès significatifs. Elle a mené à terme les négociations engagées avec le Parlement européen sur plus de 80 mesures concrètes, elle s’est montrée bon gestionnaire de crise, a rejeté avec détermination les tendances protectionnistes dans l’économie et réussi à faire adopter des mesures de soutien à l’économie européenne. L’Union a également fait des progrès importants, sous la conduite de la République tchèque, dans le sens d’une diversification de ses approvisionnements en énergies et de la protection du climat.

  • Vous trouverez ici le bilan global des réalisations de la présidence et notamment une BD sur le thème de la présidence tchèque du Conseil de l'UE (Le bilan sera progressivement complété au cours de la journée).

SONDAGE AUPRÈS DES EXPERTS

« Comment la République tchèque s’est-elle acquittée de ses priorités dans le domaine politique et dans celui de la communication ? »

L’ÉCONOMIE ET L’ENERGIE

Penny Williams, directeur régional pour les États d’Europe centrale et les États baltes, Banque mondiale

La République tchèque a pris le relais de la présidence de l’UE à une époque où la crise financière mondiale causait des problèmes économiques dans de nombreux pays de l’Union. Malgré cela, la présidence tchèque est parvenue à conduire l’UE à une réaction solide et bien coordonnée à la crise et à impliquer un large spectre d’institutions. La Banque mondiale a eu le privilège de coopérer sur nombre de dossiers très importants avec la République tchèque pendant la présidence de cette dernière, pour que l’UE parvienne à remplir les objectifs qu’elle s’était fixée dans les domaines de la migration des travailleurs, de la simplification des transferts financiers et du soutien des citoyens roms.

Erik Berglof, chef économiste à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Londres

« La présidence tchèque a apporté plusieurs contributions appréciables. En haut de ma liste, j’écrirais le Partenariat oriental. La crise économique mondiale a clairement démontré que l’économie européenne dépasse les frontières de l’UE (et de ses pays candidats), en particulier dans le secteur financier. Il est fondamental pour l’Union européenne qu’elle trouve de nouveaux moyens pour encourager l’intégration de ses voisins de l’Est ; alors que ces pays sont dans le voisinage de l’Union, ils font aussi partie de l’Europe. Pendant la présidence tchèque, l’Union européenne a aussi significativement renforcé sa réaction à la crise en doublant deux fois ses mécanismes d’aide aux balances des paiements et en jouant un rôle plus actif dans la coordination avec les autorités nationales et le secteur privé. »

L’EUROPE ET LE MONDE

Petr Fiala, recteur de l’Université Masaryk

La République tchèque a rempli sa priorité L'Europe et le monde. Et ce bien que les circonstances extérieures aient été très défavorables. Souvenons-nous simplement de la situation à Gaza, du conflit russo-ukrainien, ou encore de la prise de fonctions de la nouvelle administration américaine et, par là même, de la nécessité de créer de nouveaux canaux politiques de communication entre l’UE et les États-Unis. Souvenons-nous aussi de la politique étrangère française pas très solidaire qui a rendu la présidence tchèque encore plus difficile après qu’elle ait été affaiblie par la chute du gouvernement et toute une série d’autres facteurs. Parmi les succès incontestables figurent l’organisation respectable des grands sommets (UE – États-Unis, UE - Chine) et surtout l’atteinte de l’objectif fondamental dans le cadre de cette priorité, le renforcement des liens entre l’UE et l’Est. S’agissant de la concrétisation du Partenariat oriental, c’est-à-dire du renforcement des relations entre l’UE et six républiques post-soviétiques, la République tchèque a bien su exploiter ses expériences et ses contacts dans cette région. La présidence tchèque a fait preuve de compétences diplomatiques et administratives satisfaisantes et la République tchèque a accompli son programme dans ce domaine aussi bien qu’un petit pays peut le faire dans de telles circonstances.

LA COMMUNICATION

Claus Sørensen, directeur général DG Communication, Commission européenne

« La présidence tchèque peut être fière de sa stratégie de communication et de son bilan. Elle a obtenu de grands succès ; elle a par exemple établi un excellent partenariat de communication avec la Commission européenne et la représentation de celle-ci à Prague, et cette collaboration a été à l’origine de fantastiques initiatives, telle la campagne régionale d’information qui a rapproché l’UE des habitants de plusieurs villes tchèques, de Brno à Ceské Budejovice, et dans le cadre de laquelle des concerts de rock ou de folk ont été organisés et où l’Europe a fait l’objet de nombreuses discussions. La présidence a en outre donné lieu à la formidable exposition « Une Europe sans barrières » qui présentait de jeunes talents tchèques du design graphique et s’est déplacée de Bruxelles à Stockholm. Les œuvres exposées étaient pleines d’humour et n’avaient pas peur d’être parfois provocatrices et elles ont rappelé à notre bon souvenir le brave soldat Chvéïk – c’est précisément ce que nous apprécions chez les Tchèques. Je ne peux pas non plus oublier de rappeler que des représentants de la Commission européenne se sont rendus dans plus de 50 écoles, ce qui a donné aux élèves l’occasion de leur poser directement leurs questions. La présidence tchèque mérite dont incontestablement d’être félicitée pour son ambition, son bilan et la qualité de sa coopération.

 


Contact:

  • Michaela Jelínková, Spokeswoman of the Minister for European Affairs
  • Tel.: +420 224 002 796, GSM: +420 724 258 939, E-mail: eu-media@vlada.cz
 


Attached Files